SNESUP-FSU

Des milliers de manifestants pour préserver le CNRS et le service public de recherche et d’enseignement supérieur

, par Webmestre

Plus de 3000 personnes rassemblées au siège du CNRS à l’appel de toutes
les organisations syndicales ont empêché le CA du CNRS de se tenir. Est
ainsi stoppée pour l’instant [1] l’adoption du plan dit "stratégique"
organisant le découpage de l’organisme de recherche pluridisciplinaire
que le monde entier envie à notre pays.

Avec de nombreux enseignants-chercheurs présents, le SNESUP a dénoncé
l’affaiblissement global des structures et moyens de l’enseignement
supérieur et de la recherche dans lequel ce dispositif s’inscrit : pacte
recherche, ANR, AERES, loi LRU, menaces sur les statuts et absence de
création d’emplois statutaires de chercheurs, enseignants-chercheurs et
de BIATOSS. C’est l’ensemble des orientations du ministère de
l’enseignement supérieur et de la recherche qui est contesté : le SNESUP
a porté l’exigence d’une manifestation immédiate au ministère.

Par de prompts renforts, c’est plus de 5000 manifestants qui ont défilé
autour de la rue Descartes, dans un cortège spectaculaire, coloré et
impromptu.
La ministre a pour l’heure refusé d’entendre nos exigences.

Ajouter des votes en CA, CS des universités, des motions contre la casse
du CNRS aux dizaines déjà adoptées, contribuera au succès des nouvelles
initiatives que prendra l’Intersyndicale, avec SLU et SLR.

Notes

[1le CA du CNRS sera statutairement reconvoqué sur le même ordre du
jour dans les 20 jours.