Rennes 2

Rennes 2 - Etat de la mobilisation et perspectives…

, par Webmestre

La semaine dernière : plusieurs réunions de concertation syndicats étudiants (tous) / intersyndicale des personnels (dont le snesup) sur la loi LRU ; organisation de réunions d’information (par UFR) pour informer les étudiants (le snesup y a participé).

Cette semaine :
- Mardi : 1ère AG étudiante (brève) ; 3 à 400 présents décident l’organisation de barrages filtrants (le lendemain) pour informer plus largement et appeler à une nouvelle AG sur la loi LRU.
- Mercredi : 2ème AG (à 12h) ; environ 5 à 600 présents discutent de la loi et des formes de mobilisation. Les aspects principaux de la loi sont présentés et discutés, de même que tout ce qu’elle préfigure... La faible représentation des étudiants dans les nouvelles instances (CA) est soulignée. La proposition (entendue ailleurs) : 51% d’étudiants au CA, représentants tirés au sort dans les AG… est débattue. L’aspect « corporatiste » (sic) de la proposition est toutefois reconnu. Surtout, sa déclinaison concrète à Rennes 2 a (aussi) fait sourire : dans la mesure ou les représentants étudiants devront être mandatés par l’AG sur chaque grand point à l’O.d.J. du CA et qu’ici, les « bons » jours, les AG réunissent 5000 personnes et s’avèrent tjrs fort longues… c’est à un état permanent d’AG qu’il faudrait s’attendre… puisqu’elles auraient à décider de tout ! Finalement la discussion a surtout fait apparaître la nécessité d’élargir le mouvement (2 délégués de l’AG se rendront à la coordination de Toulouse) et la volonté de concertation avec l’ensemble des personnels et leurs organisations syndicales.

La proposition de blocage de l’Université a été rejetée, cette proposition de blocage (récurrente à Rennes 2) risquant davantage de diviser… tant le long blocage (près de 2 mois) lors du mvt contre le CPE a, ici, laissé des traces… encore traumatisantes.

A la suite de cette AG, une importante manifestation (1000 personnes au départ de Rennes 2) s’organisait en soutien à une étudiante de notre établissement menacée d’expulsion.

Au cours des concertations avec la Direction de l’Université, le snesup a demandé qu’un débat, en CA ou en Assemblée des 3 conseils, soit à nouveau organisé sur la LRU avant la discussion des statuts : les représentants de l’Intersyndicale et une délégation de l’AG des étudiants pourront y être entendus.

J.D.