Fiches LRU

Comprendre les enjeux de la loi pour renforcer la détermination à la mettre en échec

Le SNESUP propose dans les documents ci-après une analyse précise, documentée et critique du texte de la loi "libertés et responsabilités des universités" du 10 aout 2007. Fidèle à son ancrage dans les multiples dimensions du monde universitaire, partie essentielle de l’enseignement supérieur et de la recherche, notre syndicat a mis en réseau les pistes de réflexions, les lectures du texte de loi, issues de la grande diversité des établissements.

Ce travail syndical collectif ne prétend pourtant pas être définitif. Il se nourrit des interventions actives des collègues qui contestent la logique de cette loi, il s’inscrit dans une démarche syndicale visant à la mise en échec de la loi, construisant par là même et simultanément son abrogation et l’élaboration d’une loi-programme pour le supérieur et la recherche.

Cette démarche exigeante est la seule possible.

Le statu quo ne constituerait pas un moindre mal ! Les étudiants, les personnels de tous les statuts qui travaillent dans les universités, la société ont besoin d’un véritable service public d’enseignement supérieur, plus lisible, plus démocratique, prenant mieux en compte la diversité des publics étudiants et la multiplicité des enjeux scientifiques.

Le SNESUP suggère donc des voies d’intervention à tous les niveaux, sur tous les enjeux.

Notre analyse s’organise en fiches. Dans leur articulation cohérente elles couvrent le plus grand nombre des aspects de la loi. Ce sont des outils d’intervention dans les AG, dans les réunions autour des statuts, dans les instances statutaires, dans les réunions publiques.

Les adhérents du SNESUP sauront par leurs suggestions sur personnels@snesup.fr faire parvenir les adaptations nécessaires de ces premières analyses.

Articles de cette rubrique

  • Dévolution du patrimoine

    , par Webmestre

    Le chapitre financier de la loi LRU est central. C’est autour de lui que peuvent se comprendre les intentions réelles de ses concepteurs. Dans ce cadre, la dévolution du patrimoine est étroitement dépendante de la question du budget global et de celle des Fondations et du financement privé.
    Le (...)

  • Composition du CA

    , par Webmestre

    Le nouveau texte
    Article L712-3 modifié : « -I. - Le conseil d’administration comprend de vingt à trente membres ainsi répartis :
    De huit à quatorze représentants des enseignants-chercheurs et des personnels assimilés, des enseignants et des chercheurs, en exercice dans l’établissement, dont la (...)

  • Composition du CS et du CEVU

    , par Webmestre

    Le nouveau texte
    Article L712-5 : « Le conseil scientifique comprend de vingt à quarante membres ainsi répartis :
    De 60 à 80 % de représentants des personnels. Le nombre de sièges est attribué pour la moitié au moins aux professeurs et aux autres personnes qui sont habilitées à diriger des (...)

  • Élections dans les conseils

    , par Webmestre

    Le nouveau texte
    Article L719-1 « (art 11) Les membres des conseils prévus au présent titre, en dehors des personnalités extérieures et du président de l’établissement, sont élus au scrutin secret par collèges distincts et au suffrage direct. A l’exception du président, nul ne peut siéger dans plus d’un (...)

  • Le président : toujours plus de pouvoir

    , par Webmestre

    Le nouveau texte
    Art. L712-2 :
    Éligibilité : « Le président est élu (…) parmi les enseignants-chercheurs, chercheurs, professeurs ou maîtres de conférences, associés ou invités, ou tous autres personnels assimilés, sans condition de nationalité » (et non plus : « parmi les enseignants-chercheurs (...)