SNESUP

Le SNESUP appelle à s’associer à l’Appel du 8 novembre

, par Webmestre

Le SNESUP précise le cadre dans lequel il invite tous les collègues à s’associer à l’Appel du 8 novembre.

Mastérisation/concours : des convergences fortes pour le retrait du dispositif en l’état

Le SNESUP se félicite de l’ampleur des résistances universitaires au dispositif « mastérisation/concours ».

Ce que tend à imposer le gouvernement dans une précipitation illégitime, c’est la remise en cause de recrutements, à la hauteur des besoins réels, d’enseignants fonctionnaires d’Etat et recrutés sur concours nationaux, qui disposent d’une solide et large qualification mêlant les dimensions académiques et professionnelles.

Le SNESUP agit, comme l’immense majorité de la communauté universitaire, pour l’amélioration du processus de formation des enseignants et pour la validation de celui-ci par un master. Il porte l’exigence d’une revalorisation salariale statutaire pour tous les enseignants.

Le SNESUP appelle les ministres à entendre le mécontentement et les propositions qui viennent en nombre des départements d’enseignement, des CEVU, CS, CA des universités (au moins 40 Conseils dans des votes souvent unanimes à l’initiative de notre syndicat), des associations de spécialistes, des anciens jurys de concours.

Il exige en ce sens que
- la conception et la mise en œuvre des masters associent, pour chaque académie, l’ensemble des universités et l’IUFM. Il faut préserver et utiliser le potentiel de formation des IUFM, pour la formation initiale et continue ;
- la place du concours en M2, telle qu’elle est actuellement prévue et qui est un non sens, soit revue. Le SNESUP est partisan de concours rénovés en fin de M1.

Le SNESUP invite, dans ce cadre, tous les collègues à s’associer, comme notre syndicat, à l’Appel du 8 novembre :
« L’Éducation Nationale en danger ! Pour une vraie formation des enseignants »

Il appelle à s’affranchir de la note de la DGES du 17 octobre pour construire avec toutes les parties intéressées à l’amélioration de la formation des enseignants, les projets de transformation progressive des cursus, des diplômes et des concours, inscrits dans un cadre national fort.

Voir en ligne : Site de la pétition, pour signer en ligne.