Aix Marseille 1

État de l’action à Aix-Marseille 1 site Schuman (LSH)

, par Webmestre

Suite à la mise en place de barrages filtrants par le comité de mobilisation des étudiants de Lettres et Sciences Humaines de l’université d’Aix Marseille 1, la présidence décide de fermer le site “jusqu’à nouvel ordre”. Les sections snesup de l’université expriment leur soutien aux revendications des étudiants (notamment l’abrogation de la LRU) et demandent la réouverture du site.

Depuis deux semaines les étudiants de Lettres et Sciences Humaines organisent la mobilisation contre la LRU. Après les AG appelées par l’intersyndicale des personnels en juillet et en septembre, ils ont à leur tour organisé des AG dans le hall du centre, le 16 et le 23 octobre, environ 150 étudiants présents à chaque fois, quelques IATOS et enseignants-chercheurs. Ce matin, un tractage avec barrage filtrant était prévu par le comité de mobilisation. Une fois tables et chaises installées aux différentes entrées du site, des incidents se sont produits, d’après les intéressés (étudiants et élus Snesup) essentiellement dus à l’attitude de certains, des deux côtés (direction et étudiants). Les échanges verbaux ont amené la présidence, visiblement marquée par le mouvement anti-CPE qui avait donné lieu à plusieurs semaines de blocage du site avec occupation, à fermer le site “jusqu’à nouvel ordre”. Les personnels en ont été informés immédiatement par un communiqué de la présidence diffusé par mèl et sur le site de l’université dès 9h30. Une AG étudiante spontanée s’est tenue à partir de ce moment-là sur le parvis, jusqu’à 11h30, pendant que la présidence de l’université recevait les organisations syndicales (CGT, FSU, UNSA), puis les étudiants sont partis en cortège jusqu’au rectorat pendant que les bâtiments étaient progressivement évacués. Le Snesup rédigeait pendant ce temps le communiqué ci-dessous, diffusé sur la liste interne aux usagers des centres d’Aix et de Marseille et aux journaux locaux, la GCT s’est ensuite associée au communiqué. Rendez-vous est pris avec la présidence et les organisations syndicales pour lundi 5 novembre dès 7h30 pour aviser face à la suite du mouvement.

COMMUNIQUE DES SECTIONS SNESUP DE L’UNIVERSITE DE PROVENCE

Mardi 30 octobre au matin, le comité de mobilisation étudiant a installé
des "barrages filtrants" pour diffuser des tracts d’appel à l’AG de
mobilisation contre la loi LRU. La direction de l’université est
intervenue pour que les tables et les chaises installées aux entrées du
campus soient remises à leur place. Il s’en est suivi une altercation, à
la suite de laquelle la direction de l’université a pris la décision de
fermer le site Schuman jusqu’à nouvel ordre.

Soutenant les revendications des étudiants, le Snesup rappelle son
opposition de longue date à la loi LRU. Il a appelé à l’AG mais tient à
signaler que les modalités d’action du comité de mobilisation étudiant
restent du ressort du mouvement étudiant.

Le Snesup rappelle que l’accès au campus est indispensable aux débats et à
la mobilisation pour l’abrogation de la loi LRU. Il demande par conséquent
la réouverture du site Schuman.

Aix, le 30 octobre, 12h30

Ghislaine Gallenga